Revenir au site

Les villes canadiennes jouent un rôle primordial pour atteindre l'objectif national de zéro émission nette d'ici 2050

· Communiqué de presse

Montréal, le 6 février — En réponse aux résultats décevants des négociations sur le climat de la COP25, le Classement 2019 de la Ligue nationale du climat (LNC), publié aujourd’hui par Le Projet de la réalité climatique, révèle les progrès et l’ambition de 82 villes canadiennes pour devenir carboneutres et prendre en compte le bien-être des citoyen.ne.s, A l’orée d’une nouvelle décennie d’action climatique, cette initiative renforce le rôle moteur des villes dans l’atteinte de l’objectif national zéro émission nette d’ici 2050 : en plus d’accroitre leurs actions dans leur communauté, elles peuvent inspirer d’autres municipalités, interpeler d’autres niveaux de gouvernement et favoriser la participation citoyenne.

« Le Classement 2019 de la Ligue nationale du climat arrive à un moment crucial ; avec la récente promesse du gouvernement de devenir carboneutre d'ici 2050 et une COP25 incroyablement décevante, ce genre d'initiative est importante si nous voulons nous assurer que nous atteindrons des émissions nettes zéro dans trente ans », affirme Natalie Richards, Commissaire de la Ligue.

Halifax, Vancouver Nord, Victoria, Calgary, Kingston, Ottawa et Montréal parmi les lauréats

Le Classement 2019 de la Ligue nationale du climat révèle l'importance d'accroître l'ambition climatique des villes et examine les meilleures pratiques de certaines villes canadienne dans leurs efforts pour devenir carboneutres d'ici 2050. L'objectif de la Ligue est d'identifier les municipalités chefs de file en analysant leur performance sur plusieurs indicateurs, et d’inspirer d’autres villes pour accélérer la transition vers une économie canadienne durable et carboneutre, dans laquelle les citoyen.ne.s bénéficient d'une meilleure qualité de vie.

L’appellation Le meilleur de la LNC 2019 a été décernée à huit municipalités en se basant sur plusieurs indicateurs de développement durable. Halifax a reçu le plus grand nombre de prix, soit quatre : qualité de l'air, couvert arborescent, déchets d’enfouissement et agriculture locale. Parmi les autres lauréats, citons Vancouver Nord pour ses bâtiments durables, Victoria pour sa marchabilité, Vancouver pour ses véhicules partagés et ses emplois durables, Calgary pour ses voies cyclables, Kingston pour ses bornes de recharge de VEs, Ottawa pour sa sécurité routière et ses dépenses en carburants, et Montréal pour ses transports collectifs et ses logements abordables.

Accroitre l’ambition des villes et la participation citoyenne

Ce Classement permet aussi aux citoyen.ne.s de faire pression auprès de leurs gouvernements afin d’initier des changements dans leurs propres communautés.

« Ce qui est clair, c'est que les décideur.euse.s politiques ont besoin du soutien des résident.e.s derrière les solutions climatiques ; cela améliore les résultats et favorise la confiance, déclare André-Yanne Parent, directrice générale du Projet de la réalité climatique Canada. Et étant donné que les organisations environnementales existantes n'ont pas la capacité d'impliquer toutes les municipalités, le crowdsourcing permet également aux citoyen.ne.s d'agir directement. »

Un processus participatif et populaire unique

Plus d'une centaine de chercheur.euse.s, de conseiller.ère.s municipaux.ales, de fonctionnaires et de groupes de défense d’intérêts ont participé à l'élaboration des indicateurs et des méthodologies de la Ligue. D’août à octobre 2019, partout au Canada dans des municipalités de toutes tailles, les citoyen.ne.s ont demandé à leurs conseiller.ère.s municipaux.ales et au personnel municipal de soumettre trente indicateurs (15 indicateurs primaires , 15 indicateurs secondaires) à une base de données ouverte. Cette base de données, appelée la NCL Stat Tracker, est construite sur un logiciel web gratuit et évolutif, et contient maintenant plus de 1600 points de données. Elle a aussi doublé en taille de 2018 à 2019, contenant maintenant plus de données sur un plus grand nombre de villes.

« La Ligue est, en essence, une initiative populaire, conçue avec des citoyen.ne.s qui ont demandé à leurs municipalités de soumettre des données et avec une équipe de plus d'une douzaine de bénévoles, qui ont contribué à la rédaction, à la conception graphique et à la traduction du Classement, et, ajoute Matthew Chapman, Coordonnateur national de campagnes pour le Projet de la réalité climatique Canada. Notre modèle met l'accent sur la nécessité d'une large participation du public et d'un engagement continu. Les municipalités devraient mettre en œuvre leurs plans climatiques en gardant cela à l'esprit ; nous espérons que ce Classement leur montrera à quel point il est urgent de le faire. »

À propos de la Ligue nationale du climat

La Ligue nationale du climat (LNC) est un défi d'exploration de données alimenté par des Carrefours climatiques communautaires, qui sont dirigés par des citoyen.ne.s. Elle met en lumière des solutions locales qui améliorent les conditions de vie tout en mettant les municipalités canadiennes sur la voie de la neutralité carbone, en faveur d’une énergie 100% renouvelable d'ici le milieu du siècle. De plus, la Ligue vise à faire progresser le Cadre en cinq étapes des Partenaires dans la protection du climat de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Pour télécharger le Classement, cliquez ici. Vous pouvez également consulter la NCL Stat Tracker ici.

À propos du Projet de la réalité climatique Canada

Le Projet de la réalité climatique Canada est la branche canadienne du Projet de la réalité climatique, fondé en 2006 par l'ancien vice-président des États-Unis et lauréat du prix Nobel Al Gore. Sa mission est de catalyser une solution mondiale à la crise climatique en faisant de l'action urgente une nécessité à tous les niveaux de la société. Pour ce faire, il s'appuie sur la formation d'un vaste réseau international d’Ambassadeur.rice.s du climat formé.e.s par Al Gore lui-même. Il y a plus de 20 000 Ambassadeur.rice.s du climat dans le monde et plus de 1 000 Ambassadeur.rice.s du climat canadien.ne.s dont le rôle est de promouvoir l'éducation et l'action en ce qui concerne la crise climatique. Réalité climatique Canada est également le fondateur de l'initiative Carrefours climatiques communautaires, qui vise à décarboniser les villes à travers le pays.

Pour plus d'information, visitez le site www.realiteclimatique.ca et suivez-nous sur Twitter @Reality_Canada.

-30-

Renseignements :

Sofia Vedechkina

Coordonnatrice des communications

Le Projet de la réalité climatique Canada

svedechkina@climatereality.ca | (514) 293-1285

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK